Histoire de la spiruline

Il était une fois une bactérie vieille de 3,5 milliards d’année !
On raconte que les Mayas et les Aztèques la cultivaient et s’en servaient déjà aux 3ème et 4ème siècles. Ils utilisaient la spiruline aussi bien pour ses qualités nutritives que pour ses bienfaits thérapeutiques.

On trouvait la spiruline également dans certains pays africains comme dans la communauté des Kanembous, au Tchad, qui est connue pour ne pas avoir souffert de malnutrition. Ils consommaient alors la spiruline sous forme de galettes séchées appelées « dihé » et en faisaient des cataplasmes sur les plaies pour ses vertus désinfectantes.
Mais ce n’est qu’après 1950 que les scientifiques se sont vraiment intéressés à cette cyanobactérie : l’Arthrospira platensis qu’on appelle aujourd’hui communément Spiruline.Le nom de la spiruline vient de sa forme spiralée mais on la surnomme parfois « l’algue bleue » car elle contient un pigment bleu (la phycocyanine).
On y trouve aussi un pigment vert (la chlorophylle) qui permet à la spiruline de faire de la photosynthèse, et un pigment orange (le bêta-carotène) désigné comme provitamine A.

Les analyses effectuées ont vites fait ressortir les nombreuses propriétés bénéfiques de la spiruline, en particulier ses qualités nutritives exceptionnelles.